964231-1141515Le magazine Marianne organise, les 14, 15 et 16 février 2013, au Centre universitaire méditerranée, à Nice, des débats publics sur le thème « L’argent et l’éthique ».

L’accroche est alléchante : « Pour comprendre la crise et en sortir, il convient de repenser les termes de cette équation éthique argent. C’est ce que propose notre nouvelle Assemblée, qui réunit à Nice, pendant trois jours, les principaux acteurs de ce grand débat, les 50 personnalités qui feront l’actualité de l’année 2013 ».

Mais les organisateurs ont manifestement voulu faire preuve d’humour en établissant la liste des intervenants. En effet, si la plupart sont de grande qualité, certains choix prêtent à rire…

Par exemple, il est particulièrement facétieux d’avoir proposé à Alain Juppé de participer au débat « À quoi sert l’éthique en politique ? ». Rappelons, en effet, que le maire de Bordeaux a été condamné pour prise illégale d’intérêt, en 2004. Concrètement, il a été reconnu coupable d’avoir fait rémunérer six cadres du RPR par la Ville de Paris, entre 1990 et 1995.

Quant à Christian Estrosi, il ouvrira carrément les débats. Nul doute que, pour illustrer ses propos, il évoquera l’épisode du jet privé à 138 000 € – qu’il n’a pas hésité à faire payer aux contribuables – pour se rendre à un pot, à l’Élysée. Il pourra également prendre l’exemple du logement de fonction qu’a occupé sa fille – toujours aux frais de la République – lorsqu’il était ministre. Ou peut-être se contentera-t-il de parler de son actualité, à savoir l’ouverture d’une enquête préliminaire suite à une plainte pour détournement de biens publics qui a été déposée contre lui ?

Heureusement qu’il y a Gérard Longuet pour relever le niveau !