87828824_p

Suite à la plainte pour prise illégale d'intérêts déposée contre Daniel Benchimol, le 7 mars 2013, par Jean-Christophe Picard, responsable d'Anticor 06 [1], le Procureur de la République vient d'ouvrir une enquête préliminaire.

Le requérant reproche à Daniel Benchimol d'avoir participé, en sa qualité de conseiller métropolitain de Nice Côte d’Azur, à l’adoption de trois délibérations à l’origine d'une opération de rénovation urbaine alors que l'élu possède de nombreux biens immobiliers dans le secteur concerné (tous curieusement épargnés par le projet).

Jean-Christophe Picard est très satisfait de l'ouverture de cette enquête : « Je me réjouis de cette décision qui permettra de lever les nombreuses zones d'ombres qui subsistent dans cette affaire, d’autant ni la majorité, ni l'opposition n'ont cru bon de demander des explications à M. Benchimol. Je souhaite que l’enquête permette notamment de répondre aux trois questions suivantes :

- M. Benchimol était-il informé de l’opération de rénovation urbaine du quartier Trachel quand il a acheté 26 appartements et une maisonnette dans ce secteur ?

- Pourquoi Christian Estrosi a éhonteusement menti en affirmant que l’immeuble appartenant à son adjoint "a toujours eu vocation à être démoli" [2] ? 

- Qui est l’auteur du faux qui a servi à justifier l'opération de rénovation urbaine ? [3] » 

Notes :

[1] Plainte déposée dans l’affaire des « Schtroumpfs grognons » (07/03/13) 

[2] Les « Schtroumpfs grognons » et les « Schtroumpfs menteurs » (04/04/13)

[3] À la recherche du « Schtroumpfs faussaire » (24/06/13)