argentdef300

Séverine Tessier, présidente d’Anticor, a tenu une conférence de presse, à Nice, pour présenter la campagne nationale de lutte contre la corruption lancée le 29 janvier dernier.

Anticor prône notamment le non-cumul des mandats et des fonctions ; l’inéligibilité définitive des élus condamnés pour délits financiers ; le renforcement des chambres régionales des comptes et l’élargissement de leur saisine ; la suppression de l’amnistie des délits financiers…

Dans le cadre de sa campagne, Anticor va partout en France présenter ses propositions à travers des meetings régionaux, des distributions de tracts et des conférences de presse. L'association a également adressé une lettre ouverte aux candidats à l’élection présidentielle dont les réponses seront rendues publiques le 28 mars prochain.

Séverine Tessier a bien insisté sur le fait qu'Anticor est « contre la corruption mais aussi contre le "tous pourris" ! ».

Jean-Christophe Picard et Jean-François Knecht, responsables d’Anticor 06, ont ensuite présenté les objectifs de leur groupe local : organiser des réunions publiques pour sensibiliser les citoyens, collecter les informations pour les relayer à Anticor et, le cas échéant, saisir les autorités compétentes.

Enfin, Jean-François Knecht a fait un tour d’horizon des nombreuses « affaires » locales actuellement en cours. Il s'est étonné d’avoir dû, à plusieurs reprises, saisir lui-même le Procureur de la République en lieu et place du maire de Nice ou du président de la CANCA, comme dans le récent scandale de la Mission locale communautaire.

La conférence de presse s'est prolongée par une distribution de tracts dans la ville.