pasqua_2605582

Charles Pasqua est décédé le 29 juin 2015.

En 2008, il avait été condamné à dix-huit mois d’emprisonnement avec sursis pour financement illégal de campagne électorale. En 2010, il avait été condamné à un an de prison avec sursis pour complicité d’abus de biens sociaux et recel. En 2013, il avait été condamné à deux ans de prison avec sursis et deux ans d’inéligibilité pour détournement de fonds publics…

Devant un tel palmarès, l’initiative du maire de Nice de mettre en berne les drapeaux de la ville est parfaitement déplacée. L’emblème national ne doit pas être instrumentalisé pour glorifier des auteurs d’atteintes à la probité !

D’autant que ce n’est pas la première fois que Christian Estrosi fait le choix d’honorer une personnalité condamnée plusieurs fois à des peines de prison. Il avait déjà inauguré, le 27 novembre 2013, la plaque « Jacques Médecin », dont le nom a été attribué à un segment de la Promenade du Paillon.